Paroisses catholiques de
Lévis et de Saint-Lambert-de-Lauzon

Annulation des célébrations eucharistiques du 1er au 28 octobre

Dans la confiance que l’Archevêque fait à chacune des équipes pastorales, après consultation de l’équipe pastorale et du comité pour l’ouverture des lieux de culte, voici la décision que l’équipe pastorale a prise pour les communautés des paroisses de St-Nicolas-de-Lévis, St-Jean-L’Évangéliste et St-Joseph-de-Lévis.

  • Compte tenu de l’effort collectif de solidarité demandé par le premier ministre, d’une frontière à l’autre de la province;
  • Compte tenu de la clientèle vulnérable qui est la nôtre;
  • Compte tenu que la possibilité d’accueillir 25 personnes dans nos lieux de culte peut aussi ouvrir une brèche supplémentaire de contagion;
  • Par souci de la santé de tous et d’abord des personnes les plus vulnérables, dans la conscience de notre responsabilité de prendre soin les uns des autres;
  • Par souci de nos bénévoles qui sont eux-mêmes placés en situation délicate en regard du respect de l’interpellation des autorités de la Santé publique quant à éviter le plus possible les contacts;
  • Afin de se donner les meilleures conditions pour un retour à la possibilité de retrouver les liens qui nous font vivre.

Nous choisissons d’annuler les célébrations dominicales et en semaine du 1er octobre au 28 octobre. Il n’y aura ni célébrations eucharistiques, ni temps de prière. Pour éviter toute ambiguïté, les lieux de culte seront fermés pour cette période du 1er octobre au 28 octobre.

Nous maintenons la possibilité de célébrations de baptêmes, mariages et funérailles, dans le respect du maximum de 25 personnes, du port du masque et de toutes les consignes sanitaires en vigueur. Le choix du maintien des célébrations sera discerné avec les familles qui en font la demande, en étant soucieux de ne pas prendre de risques (ces célébrations n’auront pas lieu si jamais l’une des personnes était en attente des résultats d’un test de COVID ou si la célébration impliquait le déplacement des personnes d’une région à une autre).

Par ailleurs, nous proposons aux croyants et croyantes de chez nous de s’unir à la messe de Radio-Canada le dimanche à 10h00 comme un temps de solidarité et de prière pour s’unir dans la foi, autour du Christ Ressuscité qui nous rassemble.

Selon le déroulement des événements, nous discernerons de quelle manière nous choisirons de vivre l’après 28 octobre.

Pour l’instant, nous choisissons de nous unir à l’effort de tous pour permettre que nous puissions traverser cette pandémie, source de tant de difficultés et de souffrance.

Nous demandons aux croyants qui vivent, à travers notre décision, un jeûne de l’Eucharistie et de la possibilité du rassemblement, de prier dans le lieu particulier où la vie nous confine actuellement, en solidarité avec l’effort collectif qui nous est demandé au nom de la santé de tous.

Nous vous invitons à prier tout spécialement :

  • pour les malades qui doivent vivre les soins qu’ils requièrent dans la souffrance de ne pas être entourés par ceux et celles qui les aiment;
  • pour le personnel de la santé;
  • pour les gens d’affaires qui voient leur entreprise fragilisée et même menacée;
  • pour les travailleurs qui vivent une perte de revenus et parfois même une perte d’emploi;
  • pour les familles qui vivent avec anxiété cette période où les aînés et les enfants sont au coeur de leur amour;
  • pour les personnes vulnérables pour qui les conditions actuelles menacent leur équilibre de vie et de santé physique ou psychologique.

Nous prions aussi pour nos dirigeants politiques, responsable du bien qui est le plus grand: le bien commun. Qu’ils soient éclairés dans les décisions difficiles qu’ils ont à prendre. Nous leur exprimons notre confiance et notre appui à l’effort qu’ils nous demandent au nom de la santé de tous.

Au nom de l’équipe pastorale de Desjardins-Chutes-Chaudière,
L’abbé Paolo Maheux, curé